Graveron-Sémerville Mme le maire habite l'ancienne église de Sémerville

Claire Carrère-Godebout cherchait une maison atypique. Elle l'a trouvée en 2000, en rachetant l'ancienne église de Sémerville qui date du XVe siècle.

11/04/2017 à 14:23 par Jean-Paul Adam

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

« Auparavant, raconte Claire Carrère-Godebout, nous habitions en face de l’église de Canappeville. Mon mari ne supportait plus le bruit de la salle des fêtes. Je lui ai dit : je veux bien partir, mais il faut que tu me trouves un truc extraordinaire ! ». Ce « truc », c’est l’ancienne église du hameau de Sémerville. Bâtie au XVe siècle et dédiée à Saint-Médard, elle a été désacralisée, suite à la fusion des trois anciens villages de Gaveron, Sémerville et Saint-Meslin. Ils se sont regroupés à la fin du XIXe siècle, pour donner naissance à Graveron-Sémerville.

« Ils ne pouvaient plus supporter l’entretien de trois églises », explique Claire qui est devenue maire de son village en 2008. L’église de Sémerville avait déjà été transformée en maison d’habitation, quand elle est venue s’y installer au cours de l’été 2000, avec son mari et ses trois enfants. « Nous l’avons achetée à la comédienne Madeleine Barbulée. Elle jouait le rôle de l’infirmière de la Croix Rouge dans Jeux Interdits. Nous l’avons eue pour une bouchée de pain. Nous l’avons payée 800 000 F L’acte notarié stipule que ça fait 121 959 € ».

Une pièce centrale de 116 m2 !

D’autres occupants avaient précédé Madeleine Barbulée. Claire Carrère-Godebout sait que le clocher fut démonté dans les années 1960. « La maison était déjà en partie aménagée quand nous sommes arrivés. Le sol était recouvert de travertin et une extension avait été construite dans le prolongement de la sacristie, pour abriter une chambre et une salle d’eau ».

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’espace ne manque pas ! La pièce principale installée dans la nef et le chœur fait 116 m2. Ancienne institutrice, Claire l’a aménagée comme une école maternelle, avec différents « ateliers » disséminés d’une extrémité à l’autre. La salle à manger et le salon occupent la partie centrale. Le billard installé au pied du retable, le bureau, le piano et l’atelier de peinture de Xavier Godebout sont répartis sur le pourtour. Une chambre et une salle de bain ont même été aménagées dans la partie inférieure du clocher qui subsiste.

> Retrouvez l’intégralité de cet article dans Le Courrier de l’Eure du 12 avril 2017

27110 Graveron-Sémerville

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Votre opinion

La communauté de communes du Pays du Neubourg envisage d'instaurer la tarification incitative pour les ordures ménagères. Vous êtes :
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Le Neubourg - Dimanche 23 avril 2017

Le Neubourg
Dim
23 / 04
14°/2°
vent 28km/h humidité 42%
Lun16°-1°
Mar10°-4°
Mer11°-1°
Jeu11°-1°